18 août 2011

Les îles Orcades

 Comme on est des highlanders et que rien ne nous fait peur, même pas monter à bord d'un rafiot pour traverser l'étranglement maritime agité où se rejoignent océan atlantique et mer du Nord (600 naufrages à ce jour) par un vent à décorner toutes les bêtes à cornes de la terre, eh ben on s'est lancés ! Ah quoi ? Ben l'assaut des îles Orcades !

orkney-carte1

 Enfin, seulement l'île principale (Mainland), en passant par celle située au Sud et relié à Mainland par une digue (45 minutes à une heure de bateau, d'une traversée mémorable par temps de houle).

orcades-map

Il faut dire que les Orcades, c'est vaste : 67 îles, 20 000  habitants, dont 7000 à Mainland. Autant dire, un autre monde ! Et c'est vraiment ce qu'on y ressent. Ici exit le kilt et le galéique. Les Vikings ont créché là jusqu'au 15e siècle et la langue des ancêtres, c'est le vieux norrois. D'ailleurs, le drapeau emblème des îles n'est pas sans rappeler le drapeau norvégiens :

206

Les îles orcades ont en fait été la dote de mariage de la fille d'un roi norvégien qui épousa un roi écossais.

Nous y voilà : pas un arbre pour s'abriter d'un vent glacial et d'une température ne dépassant pas les 9°c ce jour-là (pourtant, il paraît que le gulf stream passe dans le coin...)

186

Les Orcades sont des îles plates 185
(sauf l'île de Hoy, ici au fond - prononcer "Roy" mais qui est inhabitée). Ici une des digues que Churchill a fait construire à des prisonniers italiens pendant la 2e GM (quel filou celui-là !). La première chose qui étonne, c'est qu'il y a beaucoup de bétails, notamment des vaches... charolaises, parfois croisées avec des angus.

190

Voici Stromness, une des deux villes de Mainland :

192

198

C'est un joli petit port de pêche où l'on peut consommer de sympathiques produits de la mer tout juste péchés (du hareng, notamment). Mais contrairement aux îles Shetlands, ici on est avant tout agriculteur et non pêcheur.

En continuant quelques kilomètres hors de la ville, on trouve le village néolithique de Skeara : il était enterré sous la dune de sable. Mais un jour de tempête au XIXe siècle, le vent le mis à jour :

200

202

205

On s'est demandé comment les hommes de l'époque pouvaient vivre dans ces conditions extrêmes (froid, vent fort). Mais à l'époque, la température était plus élevée (eh oui !)

A Mainland, on peut aussi admirer un cercle de pierres levées :

207

A Kirkwall, l'autre ville de l'île principale, j'ai été impressionné par la cathédraleSt Magnus (800 ans d'âge) tout à fait étonnante à l'intérieur :

218

214

215

217

Et c'est après cette journée riche en découvertes qu'on a repris le bâteau dans l'autre sens, bleus de froid mais ravis!

220 

J'espère que ça vous a plu !

 

 

Posté par maevedefrance à 17:10 - Commentaires [15] - Permalien [#]
Tags :