Le Salon du livre et de la presse jeunesse vient de se clore. J'ai suivi mon programme pas trop préparé faute de temps, mais tout de même, samedi 10h, j'étais sur place. Parfait pour arpenter les allées sans la foule qui a sévi l'après-midi.

Comme par hasard, Orphans de Claire Gratias m'a d'emblée sauter dessus pour me rappeler que j'ai encore à lire le tome 3 de cette excellent thriller de science-fiction dont j'ai déjà parlé

10687091_818956274813235_4232308916820710533_n

Et puis, un peu plus loin, mon dernier coup de coeur, Le chat qui ne mangeait pas de souris, avait l'air de se porter comme un charme... et Hôtel Summertime se rappelle aussi à mon bon souvenir puisqu'il est déjà dans ma Pile et que je n'ai toujours pas eu le temps de le lire.

10698484_10152836429069350_2982100699287972434_n

Et puis voici les Grinche qui me font de l'oeil (eh, c'est bon les gars, vous êtes prévus prévus pour mon prochain billet, pas la peine de faire ces têtes...)


10450589_10152836429254350_2924444674843971392_n


Me sentant dans le viseur d'un grand nombre de personnages, j'ai rejoint la rencontre "Peurs et frissons à l'anglaise" qui réunissait les écrivains Erin Hunter (pour la série La guerre des clans), Joseph Delanay (la série L'épouvanteur), Sally Green  et Alan Snow. Tous sont auteurs de best-sellers. Je m'attendais à quelque chose de palpitant.

1618592_10152836439039350_8594027228070637059_n

10616638_10152836439194350_1563799435063501571_n



Pourtant, je suis restée sur ma faim. Seul Alan Snow a réussi à capter mon attention, avec sa saga se déroulant dans une ville anarchique sur fond de "guerre" du fromage. Pour La Guerre des Clans, qui met en scène des chats et des ours, je ne suis pas d'accord avec Erin Hunter qui considère qu'il est anormal que les ours soient présentés dans les livres pour enfants comme des "nounours", des êtres charmants : au contraire, j'aime l'image de douceur véhiculée par cet animal dans la littérature, ou celle de bestiole pataude, perdue dans l'univers impitoyable des hommes. Qui n'a pas lu Mais je suis un ours ! ? Et toutes les histoires d'ours de l'Ecole des Loisirs. Moi, c'est mon enfance et c'est avec ces histoires (déjà pas toutes neuves)  que j'ai appris à lire et à aimer la lecture. Je ne sus pas sûre que si on m'avait présenté un ours féroce (même si c'est la réalité), j'aurais eu envie de m'approcher de cet univers violent. Ses livres sont davantage destinés à des ados, mais tout de même, ce n'est pas une raison pour dégommer l'image de l'ours "gentil". Seule la dimension "écologique" qu'elle semble vouloir véhiculer dans ses livres semble intéressant. Deuxième désaccord : Erin Hunt a avoué qu'elle n'aime pas les chats ! Ca ne se discute même pas avec moi... :-).
J'ai écouté avec attention le discours du prolixe et sympathique Joseph Delanay, avec ses personnages issus du folkore et ses sorcières, mais je ne suis pas sûre d'avoir compris pourquoi il recourait à ces personnages-là, dans quel but, pour quoi faire etc... si ce n'est "peur" au jeune lecteur.
Quant à Alan Snow, sa saga de monstres (qui date de 2008) paraît amusante et j'aime son parcours. Peut-être que je tenterai la lecture

au bonheur des monstres


Mais globalement, j'ai trouvé que cette rencontre a été finalement peu convaincante. Peut-être parce que le temps était court (une heure) et que l'on passait d'un écrivain à l'autre sans vrai dialogue entre eux.

Au contraire, j'ai adoré l'expo sur les illustrateurs ayant marqué la littérature jeunesse. Certaines oeuvres vous rappelleront forcément quelque chose. Mais dans quel livre les avez-vous vues ? C'est la question lancinante que je me posais en parcourant l'espèce de labyrinthe où elles étaient exposées.
Petit extrait :

10386760_10152836424309350_7864172014850647526_n

(par Philippe Corentin)

10418992_10152836423689350_6128595115645375441_n

(par Serge Bloch)

1888641_10152836423794350_3018569799410209261_n

10420175_10152836423934350_6415340503080925517_n
(mais à qui sont ces charmantes souris ?)

Et puis, un Quentin Blacke récent :

10689454_819021424806720_7556111316801947311_n

(lui-même en train de lire de la poésie française !)



Evidemment, j'ai encore quitté le salon avec un carnet bien rempli de références bibliographiques et de la doc.... 
En tout cas, vu la foule compacte qui commençait à se former en début d'après-midi, on aura du mal à me faire croire que les jeunes ne lisent plus ! Ca m'a fait prendre la fuite et "sécher" la rencontre de 15h, "Mondes connectés, mondes en dérive ?"... J'espère que je trouverai un compte rendu sur un blog !