27 février 2014

La main de Dieu

41HEDYbmsEL

J'avais repéré ce livre l'an dernier (ou l'année d'avant !) chez Cryssilda, et puis il était passé aux oubliettes. Le hasard a voulu qu'il réapparaisse devant mes yeux grâce à un site de troc de livres de poche : pour une fois, une belle aubaine (au milieu de tout un tas d'Harlequin et autres "vieilleries" de caves qui, je trouve, encombre un peu trop ce site pourtant à l'initiative d'une bonne idée).Voilà pour l'anecdote.

L'adolescente de ce roman vit au Liban, d'une mère française partie en Suisse, d'un père libanais. Elle appartient à la bourgeoisie. C'est un livre sur la guerre de 15 ans qui a ravagé le pays : "Noires les boutiques calcinées, blanc le soleil du Liban." Malgré la thématique latente et obsédante, c'est l'écriture poétique qui vous fait vous accrocher à ce livre envoûtant. La jeune fille rencontre un homme, un Français, qui se dit correspondant de guerre. Elle tombe amoureuse, brave les interdits imposés par sa famille et la société libanaise, parce qu'il est français et qu'elle l'est en partie aussi. La jeune fille est une rebelle. Mais ce n'est pas parce qu'on est une rebelle qu'on ne peut pas être trahie...

Ce livre est une tragédie poétique, paradoxalement d'une douceur incomparable par la lecture. Le cri de douleur du Liban tout de même, dans la poussière de la guerre. Un cri contre l'oubli. "L'aéroport de Beyrouth avait été durement touché, les avions étaient paralysés sur le sol. On apercevait de loin les ailes figées sur le tarmac. C'était déjà arrivé mais on avait du mal à s'y faire. Le bruit assourdissant des avions qui atterrissaient au-dessus de nos têtes nous manquait. Sans ce vacarme, on avait l'impression que le monde nous oubliait. Dehors, les avions continuaient à aller partout dans ce monde sauf chez nous comme si nous étions rayés de la carte."

"Le jasmin et le gardénia ne fleuriont plus" au Liban constate la jeune fille. Un cri d'amour pour son pays et un regard horrifié sans concession. Un écrit sur l'histoire de la France et du Liban, personnifiée par chacun des personnages.

Un livre magistralement écrit, émouvant, qui donne envie de connaître davantage l'histoire de ce pays, de lire sa littérature.

Yasmina Char est franco-libanaise. Elle vit en Suisse où elle gère un théâtre.

 

 

Posté par maevedefrance à 10:11 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
Tags : , ,