11 octobre 2010

Page noire

41FLW_0v77L__SL500_AA300_

Présentation éditeur : "New York de nos jours. Il s'appelle Carson Mc Neal. C'est un phénomène de l'édition. Écrivain immensément talentueux, il est l'auteur de best-sellers traduits dans le monde entier et adaptés au cinéma. Pourtant, personne ne sait vraiment qui il est. Sa vie est un mystère. Il n'a jamais accordé d'interview, n'est jamais paru en public, aucune photo de lui n'existe... Elle s'appelle Kerry Stevens. Cette jeune blondinette à taches de rousseur est critique littéraire pour le réputé Tales & Writers. Elle n'a qu'une idée en tête, être la première à percer le mystère McNeal. Elle est prête à tout pour le rencontrer, l'interroger sur son prochain roman. Justement, McNeal y travaille. Son héroïne est Afia, une jeune Palestinienne cherchant à renouer les fils de sa pauvre existence qui, de la prostitution à l'enfer de la drogue, l'a menée en prison, dont elle sort aujourd'hui avec rien ni personne pour l'attendre. Enfant, elle a perdu toute sa famille, massacrée par les Phalangistes au Liban. Elle est la seule à avoir survécu. Depuis, plongée dans le trou noir de sa mémoire, incapable de se souvenir de ce qui s'est réellement passé ce jour tragique, elle est hantée par de terribles cauchemars récurrents et ne parvient pas à se détacher de ce terrible passé. À la recherche de son exploit journalistique, Kerry est bien loin de se douter qu'elle s'apprête à enclencher une mécanique implacable... "

Pour changer un peu, varier les plaisirs, j'avais envie de me remettre à lire de la BD.

Page noire m'a attirée par son sujet ayant trait au monde de l'édition et à la création littéraire, sur fond historique de guerre du Liban de surcroît ! Et je n'ai pas été déçue ! J'ai la mise en abyme de la lecture, le roman dans l'histoire, la BD dans la BD, et des deux récits parallèles : celui de la BD avec l'enquête de Kerry Stevens, jeune femme qui rêve de devenir journaliste et qui mène son enquête sur le fameux écrivain McNeal dont personne n'a jamais vu le visage ; celui du roman de ce dernier, que le lecteur découvre en même temps que l'héroïne. Il a pour thème la guerre du Liban, le massacre des Phalangistes, dont seule la petit Afia - devenue grande - a été épargnée.

Quant à la fin, elle est tout simplement géniale !

De bonnes retrouvailles avec l'univers du monde dessiné donc, d'autant plus que cette BD est aussi une réflexion sur la création artistique et littéraire, sur la vérité et le mensonge, la réalité et la fiction mais aussi le pardon. J'ai adoré !

Juste une remarque sur le graphisme : j'ai trouvé Afia un peu trop masculine (un vrai mec) et les dessin manquent parfois une tout petit peu de finesse.

rentree_page_noire_2

Page_Noire___planche_2

Merci à Babelio et aux éditions Futuropolis pour l'envoi du livre dans le cadre de la Masse Critique de septembre.

Posté par maevedefrance à 19:23 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
Tags : , , ,