11 avril 2011

Quand souffle le vent du nord

516ShlavR0L__SL500_AA300_

 

4e de couverture : "Un homme et une femme. Ils ne se connaissent pas mais échangent des mails. Jusqu’à devenir accros. Jusqu’à ne plus pouvoir se passer l’un de l’autre, sans se rencontrer pour autant… Savoureuse et captivante, cette comédie de mœurs explore avec finesse et humour la naissance du sentiment amoureux."

Voici un roman à la fois léger, enchanteur et... rageant ! Mais aussi hilarant !

S'il m'a fallu une cinquantaine de pages avant d'accrocher vraiment à l'histoire, je n'ai ensuite plus lâché le livre !

Emmi Rothner envoie par erreur un email à Léo Leike alors qu'elle veut résilier un abonnement au magazine Like. Ne recevevant pas de réponse ou plutôt continuant à recevoir le journal, elle réitère sa demande sur un ton caustique,  jusqu'au moment où le destinataire par erreur lui répond... Tout le récit est basé sur les échanges d'emails des deux personnages.

Le personnage d'Emmi Rothner est assez agaçant mais l'autre à peine moins.On frôle parfois la crise de nerf avec ces deux-là qui tournent autour du pot ! La fin est rageante et frustrante, je vous le dis d'emblée ! Mais c'est ce qui fait qu'on a vraiment envie de lire la suite La septième vague, qui vient de paraître. Je cherchais un roman léger et distrayant pour les vacances : je n'ai pas été déçue !

Daniel Glattauer réinvente avec brio, humour et subtilité le roman épistolaire - celui du XXIe siècle.

Ce roman serait en train de devenir "culte" que ça ne m'étonnerait pas.

"Intouchable extra-terrestre, rendez-moi ma femme !"