01 mai 2014

Double disparition - Orphans tome 1

517xsynb2WL

Marin Weiss, 17 ans, fait un peu la tête à sa mère parce qu'elle lui a refusé la permission d'organiser une fête avec ses amis. Il reçoit une série de SMS qu'il prend pour de la publicité.
"T'en as marre de tes vieux ? Lis le SMS de tout à l'heure".
Devant le harcèlement de son mystérieux interlocuteur et piqué par la curiosité, Marin finit par faire ce qu'il lui demande. 
"Il y a des jours où tu reverais d'être orphelin ?
Tu ne supportes plus que tes parents ne te fassent pas confiance ?
Tu n'es pas le seul. www.orphans-project.com"
Marin croit d'abord à une blague, d'autant que son smartphone semble avoir le don de lire dans ses pensées.
"Arrête de te poser des questions.
On t'attend sur www.-orphans.com".
Un site interdit aux parents. Rejoins-nous vite."


Et c'est le début d'une aventure incroyable. Ce roman relève à la fois du polar et de la science-fiction. Cela commence par un jeu de pistes truché de QR Code, avant de basculer dans un autre espace-temps, un monde parallèle, une sorte de quatrième dimension. Comme Marin, le lecteur ne comprend pas ce qui se passe, pourquoi tout est si semblable et pourtant si différent, quelle est la raison de tout cela, quels sont les mystérieux hommes à la chevelure blanche, quel est leur but...
Bref, le livre ne vous tombe pas des mains avant de l'avoir terminé. J'espérais avoir la résolution de l'énigme. Mais, là, j'avoue, j'ai été déçue : il faut lire le volume suivant. L'occasion de s'interroger sur la mystérieuse lumière verte du Photomaton, qui apparemment est dotée de bien des pouvoirs , (méfiez-vous la prochaine fois que vous entrez dans une de ces cabines, certaines sont piégées!)...

J'ai aimé cette histoire bien ficelée, bourrée de technologies, très divertissante. On ne peut qu'aller lire le volume suivant !

Ce roman fait partie de la sélection Les Mordus du Polar 2014, organisée par les bibliothécaires de la Ville de Paris.

Le gagnant du prix sera désigné  le 17 mai prochain. Suspense à son comble, car les deux livres sur les quatre sélectionnés que je viens de lire sont très bons !
Pour plus d'informations, c'est ICI.

 

 

 

 

Posté par maevedefrance à 10:50 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , ,


06 avril 2014

Nom de code : Komiko - tome 1 : Dans la nuit de Hong Kong

51cWHeAUeML

Lian est une jeune chinoise vivant à Hong Kong. Elle a seize ans et mène une double vie : lycéenne le jour ; hacker activiste dès qu'elle n'est pas à l'école, au sein du groupe "04/06", qui communique via une sorte de forum ultra-secret où le mot d'ordre est de ne rien qui puisse vous identifier. Lian devient donc Komiko quand elle se connecte.

Lian est issue d'un milieu aisé et fille d'un homme d'affaires. Sa meilleure amie est une fashion victime dont le passe-temps favori est évidemment de faire du shopping - et de regarder les garçons. Le cadavre d'une jeune fille retrouvé sur une plage et l'arrivée au lycée d'un jeune Américain au "sourire dentifrice" , fils d'un puissant et connu groupe de prêt à porter, Harrison Company, va bouleverser la vie des deux lycéennes et amener Lian à risquer sa vie.

Nom de Code : Komiko est le premier tome des aventures de Lian et fait partie de la sélection 2014 du Prix Les Mordus du Polar, organisé par les bibliothécaires de la Ville de Paris. J'ai assisté au débat au Salon du livre de Paris il y a quinze jours, alors, évidemment, j'avais envie de découvrir les livres sélectionnés.

Je dois avouer que je commence par une très belle découverte !

Lian, la jeune héroïne mène une lutte contre la corruption qui gangrène son pays et menace la vie de sa propre famille. Elle découvre avec effroi que la fameuse ligne de T.shirts et de jeans so fashion auprès des ados, estampillé d'un "H" bien reconnaissable, est en fait un produit monstrueux : exploitation de la maind'oeuvre, non respect du droit du travail, impact sur la santé des ouvriers en raison produits utilisés sans respecter les normes, impact sur l'environnement, délocalisation du groupe américain en Chine où la maind'oeuvre est moins chère pour faire toujours plus de profit. Rien ne fait peur au PDG de la société.

"Un terme qui lui était familier revenait souvent : formaldéhyde ; elle savait qu'on l'utilisait pour embaumer les cadavres, mais pourquoi donc fallait-il qu'on en trouve aussi sur les jeans portés par les vivants ? (...) il servait à empêcher la moisissure de se former pendant le transport et le stockage. Les effets de la molécule étaient effrayants ; outre son potentiel cancérigène, elle provoquait à peu près tout, depuis les irritations des yeux jusqu'à des problèmes respiratoires qui pouvaient être mortels."

Lian, alias Komiko n'est pas au bout de ses peines ni de ses surprises : derrière son écran et son pseudonyme, elle se croit à l'abri de tout et irepérable. Pourtant, malgré son habileté et son ingéniosité, elle aura bien des déconvenues. Les dangers d'internet est aussi un point fort de ce polar technologique. On n'en rate pas une miette et surtout il y a une belle surprise, un coup de théâtre inattendu qui bouscule les idées reçues.

Une lecture très divertissante, au suspense haletant, un page turner intelligent par les thèmes abordés. Une sensibilisation des jeunes au phénomène de la mondialisation et ses conséquences, aux dérives du capitalisme outrancier, aux dangers de la Toile et dans une certaine mesure, au délit de faciès.

Bref, j'ai adoré.

Quant à savoir qui est Naomi Paul : là aussi, il y a une subtilité puisqu'il s'agit de plusieurs personnes. Ecrire un polar à plusieurs mains n'est pas chose aisée, on peut donc souligner la performance et celle de la traduction (impossible de trouver qui a écrit quoi) !

Enfin, cela a son importance aussi - même si la couverture ne fait pas un livre, elle y contribue : dessin très sympa !

Les aventures de Lian ont de quoi séduire et elles continuent d'ailleurs dans deux autres volumes.

J'espère arriver à continuer ma découverte de la sélection avant la désignation du gagnant du Prix des Mordus du Polar qui aura lieu en mai.