20 avril 2010

Histoires de gros sous

Pour tous ceux qui sont dans la même situation que moi, c'est-à-dire qui se voient opposer une fin de non recevoir (orale)  à leur demande de remboursement auprès de leur tour opérateur, je vous invite à consulter le site de 60 millions de consommateurs sur le sujet, qui est extrêmement clair !

Ne vous laissez par impressionner par les Tour opérateurs qui vous proposent de reporter votre voyage ou un avoir sous prétexte de "cas de force majeure" et qui refusent le remboursement ! C'est illégal. En effet, même si vous avez acheté un vol à forfait type "vol + hébergement ou autres prestations", si la prestation n'a pas été rendue, ils doivent vous rembourser en vertu de l'article L. 211-13 ou de l'article L. 211-14 du code du tourisme !

Adressez-leur un courrier en RAR en demandant explicitement le remboursement.

En ce qui me concerne, vu la façon dont tout cela s'est passé, j'ai bien l'intention de tout récupérer et de ne plus jamais repartir avec eux, de toute façon ! La "promenade en bateau" a ses limites ! LOL !

Edit du 22/04 : Vous pouvez également contacter l'association SOS-Usagers en cas de problème! La résistance s'organise pour être indemnisé conformément à ce qu'exige la loi. On ne lâchera pas le morceau. Si les Tours opérateurs perdent de l'argent ce n'est pas le problème du client, qui a légitimement le droit d'être remboursé et de choisir de ne pas reporter ses vacances (vous prenez vos vacances quand vous voulez, vous ? Moi non !). Le secrétaire d'Etat au tourisme va organiser une réunion lundi prochain pour proposer des solutions financières aux tours opérateurs. Donc, ils ne vont pas me faire pleurer...

La Commission européenne a mis en place un numéro d'aide au respect du droit des voyageurs :
(numéro gratuit) : 00 800 67 89 10 11

En tout cas, c'est mieux qu'un bon livre de science-fiction ou qu'un thriller tout ça !!!! Peut-être pourrais-je l'écrire une fois que je serai sortie de ma galère.......

Edit du 23/04: UFC Que Choisir publie à son tour un excellent dossier sur les différents cas de figures. Sachez d'ores et déjà que le fameux article L 211-16 derrière lequel s'abrite certains TO pour ne pas rembourser est nul et non avenu dans le cas de figure qui nous concerne !

Plus les jours passent et plus ma colère monte d'autant plus que je suis actuellement sans aucune nouvelle de mon TO...
Super intelligent pour son image commerciale. Je sais qu'il a 7 jours pour me rembourser intégralement mais vu toutes les âneries qu'il nous a raconté, il a intérêt à se dépêcher et à respecter les délais.

Un collectif d'usager s'organise, c'est ce qu'annonce le journal La Croix.

20h Vu comme on est traités, ça va hurler et certains tours opérateurs feraient bien de réfléchir à l'image commerciale désastreuse qu'ils sont en train de donner !!! Si dans l'avenir ils ont une baisse de clientèle, faudra pas pleurer.

En tout cas, je ne passerai plus jamais par ceux qui me prennent là pour la dernière des abruties : en plus de mon immense déception de ne pas être partie, il faudrait que je m'assoie sur mon porte-monnaie parce que je refuse de reporter mon circuit même dans un an (ben vi, je suis pas mariée avec les amis avec qui je devais et les tarifs sont rarement à la baisse)  !!!! Alors baisser les bras ? Même pas en rêve !!!! J'ai rien à perdre, tout est déjà en cendres, ça ne peut pas être pire.

Edit du 26/04 : Dans Le Monde d'aujourd'hui même : "Les professionnels du voyage invoquent, pour ne pas rembourser, l'article L. 211-16. Peuvent-ils le faire si cet article n'est pas présent dans leurs conditions générales et particulières de vente ? De plus, pouvez-vous confirmer que cet article les dispense uniquement de verser une indemnité ?

Gaëlle Patetta : Effectivement, cet article parle de l'exonération de responsabilité des agences de voyage en cas de force majeure. Il n'a cependant rien à voir avec la question de l'exécution du contrat et du remboursement ou de la prise en charge en cas de non-exécution du voyage. L'existence de cet article ne s'oppose donc pas à l'application des autres articles sur lesquels nous nous appuyons pour demander le remboursement ou la prise en charge (L. 211-13 et L. 211-14 du code du tourisme). D'ailleurs, la Commission européenne a confirmé notre analyse juridique dans un communiqué de presse jeudi 22 avril."

Et toc ! Je pense que la lettre que j'ai reçue va intéresser UFC,( d'ailleurs je leur ai envoyée, parce que je n'aime pas du tout la manoeuvre des TO qui essaie de nous faire prendre des vessies pour des lanternes) !!!

Edit du 27/04 : L'Etat vient de prendre clairement position ! Voir ici sur Service public.fr

Vous pouvez également contacter le Centre européen des consommateurs France.

Enfin 60 Millions de Consommateurs a publié un nouvel article en ligne hier au regard notamment de l'attitude illégale de certains tours opérateurs. Il est important de témoigner sur leur site ou encore en leur envoyant un exemplaire du courrier que le Tour opérateur vous a envoyé refusant votre remboursement. Témoigner le plus largement possible afin que les medias TV et radio qui nous délaissent en ce moment reprennent l'affaire en main également.

Edit du 30 avril : Si vous êtes toujours en difficulté avec votre tour opérateur, que vous lui avez adressé un RAR de demande de remboursement et que la réponse ne vous convient pas, ou, qu'au bout de 3 semaines il ne vous a pas répondu, vous pouvez dorénavant saisir le médiateur. Cela n'empêchera nullement de saisir le justice si la médiation n'aboutit pas pas. Il ne faut pas avoir déjà entamé une procédure juridique pour saisir le médiateur. Toute les infos sont disponibles .

Bon courage à tous les lésés, comme moi ! On va y arriver ! Sachez également que le président de TourMag est très en colère contre les Tours opérateurs qui ne jouent pas le jeu du remboursement du client !

RESULTAT DES COURSES : J'AI GAGNE !!! Je suis remboursée intégralement ! Alors, ne vous en laissez pas conter, ne lâchez pas l'affaire !

Posté par maevedefrance à 10:39 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
Tags : ,