51kYsFxma1L__SL500_AA300_

4e de couverture : "Un fait divers dans une banlieue résidentielle de Boston passionne les médias. Sandra Jones, jeune maîtresse d'école et mère modèle, a disparu. Seul témoin : sa petite fille de quatre ans. Suspect n°1 : son mari Jason. Dès que l'inspectrice D. D. Warren pénètre chez les Jones, elle sent que quelque chose cloche : les réticences de Jason à répondre à ses questions, son peu d'empressement à savoir ce qui a bien pu arriver à son épouse "chérie"... Tente-t-il de brouiller les pistes ou cherche-t-il à protéger sa fille, à se cacher ? Mais de qui ? Après avoir lu ce suspense vous ne regarderez jamais plus une porte déverrouillée, une fenêtre entrouverte ou une page Web de la même façon... Les fans de Sauver sa peau apprécieront cette nouvelle enquête particulièrement surprenante de la non moins surprenante D. D. Warren."

Je dois avouer une grosse déception avec ce livre. Peut-être en attendais-je beaucoup plus avec les avis enthousiastes des uns et des autres. Mais bof ! En ce qui me concerne j'ai trouvé que ce polar "spécial suspens" joue un peu trop sur le thème du sordide et du monstrueux. La fin est étonnante en effet, voire tirée par les cheveux. J'avais deviné pour la photo (ceux qui ont lu le livre sauront de quoi je parle).

Par ailleurs, je ne l'ai pas trouvé spécialement bien écrit et les "putain de merde", "fait chier" et autres mots ordruriers de la Commandante de police D. D. Warren a fini par me taper sur le système. Ce personnage est d'ailleurs tout à fait antipathique : elle ne pense qu'à manger et est en manque de sexe (tout un programme!).  Je n'ai pas envie de la retrouver dans les autres livres écrits par l'auteur. Tout au long des 400 pages, l'enquête piétine sec, les flics se focalisent sur le père de famille, le pseudo-pédophile du quartier qui a couché avec sa demi-soeur de 14 ans dont il était amoureux, et le jeune informaticien amoureux de sa prof. Puis sur l'ordinateur du suspect n°1 qu'est Jason le père de famille, mais ils sont incapables d'en tirer quoi que ce soit.

L'auteur appuie un peu trop sur la culpabilité du mari, ce qui fait, qu'évidemment, on sait que ce n'est pas lui ! Sinon quel intérêt ? Ok, il a tout de même une sacrée part d'ombre, mais quand on la découvre, on la trouve à la limite du vraisemblable.

Bref, dans le genre polar à suspens, je ne trouve aucune originalité à ce livre. J'ai trouvé vraiment meilleur Tu ne m'attraperas pas de Jennifer McMahon. J'ai été soulagée de refermer celui-ci au bout de 414 pages, au bord de la nausée. C'est le roman policier qui m'a le moins plus pour l'instant, les autres m'étant forts sympathiques et beaucoup plus "fouillés".

Voir aussi les avis beaucoup plus enthousiastes de : Lisa Lou, the a-liste, Ankya, Anyuka. Mais aussi celui de La bibliothèque du dolmen.

Lu dans le cadre du

54020855_p