51OCQh9wUCL__SS500_

4e de couverture : "En ce mois de novembre 667, soeur Fidelma et frère Eadulf doivent affronter la pire des épreuves : la disparition de leur enfant. De retour dans le château familial de Cashel, on leur annonce que le corps mutilé de Sârait, la nourrice du petit Alchù, a été retrouvé dans les bois et que personne ne sait où se trouve leur bébé. Rongée par la culpabilité, Fidelma se sent pour la première fois de sa vie incapable d'enquêter et s'en remet complètement au sang-froid de son époux. A mesure que les indices s'amenuisent, l'angoisse augmente et c'est le mariage même du couple qui est remis en question. Sur la piste d'une troupe de baladins nains et d'un mystérieux lépreux, Eadulf est persuadé que leur fils est vivant, mais le temps leur est compté et aucun faux pas n'est permis... "

Je vais encore vous saoûler avec mes polars celtiques mais avec tous les fans de l'Irlande que je connais, ça ne pourra que vous plaire :)

Il ne s'agit pas vraiment d'histoire de bonne soeur et de moine comme on l'imagine au premier abord (heureusement, ça ne serait pas trop ma cup of tea !). C'est bien plus que cela !

Dans ce volume, qui est actuellement le dernier paru en France, nous avons affaire à une intrigue ténue : qu'est-devenu le bébé de Fidelma et d'Eadulf ? A-t-il été enlevé ? Si oui, s'agit-il d'un enlèvement "politique" ? Est-il mort ?  Et le lecteur va de suprise en suprise. Parallèlement, nos deux héros traversent une crise de couple. Leur mariage à l'essai, qui doit arriver à terme très bientôt (un an et un jour après avoir été contracté) aura-t-il un avenir dans un mariage définitif ? Oh my god, que de suspens ! L'amour sous toutes ses formes est au coeur du volume.

J'ai hâte de lire la suite, dès qu'elle sera parue. Les personnages ont beaucoup évolué. Les histoires sont bien meilleures qu'au début. C'est d'une érudition incroyable mais très facile à lire.

Je vous conseille la série (Peter Tremayne a aussi écrit la série de frère Cadfael, le moine écossais, sous un autre pseudo).